L’arrivée d’un nouvel enfant est un évènement, une joie, un plaisir… mais pas toujours pour tous les membres de la fratrie. Cela peut créer une rivalité avec le grand frère ou la grande sœur qui se sent délaissé ou remplacé. Dans cette interview, Agnieszka nous dévoile son secret pour éviter les jalousies entre frères et sœurs lorsqu’on accueille un nouvel enfant dans une famille.

Bienvenue sur My kid is happy ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous donne de précieuses astuces pour éduquer dans la joie, de manière à ce que votre enfant grandisse connecté à son cœur et libre d’exprimer son plein potentiel ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

 

Comment accueillir un deuxième enfant dans une famille?

Transcription texte de la vidéo – interview d’Agnieszka Fougères

Tarisayi :

« Bonjour ! Alors aujourd’hui je suis avec Agnieszka Fougères qui va nous donner une pépite pour savoir comment accueillir un nouvel enfant à la maison et éviter les jalousies entre frères et sœurs. J’ai rencontré Agnieszka au judo parce qu’elle est la maman d’un copain du judo de mon fils. Et ça fait à peu près un an que je suis impressionnée par sa capacité à gérer ses enfants, à être douce, elle représente pour moi l’éducation positive incarnée. C’est pour ça que j’avais vraiment envie de l’interviewer sur comment gérer la fratrie et comment accueillir un nouvel enfant dans la fratrie. »

 

Lors de l’arrivée d’un nouvel enfant, il est important de passer un maximum de temps avec l’ainé

Agnieszka :

« Mon mari et moi sommes convaincus que l’accueil d’un nouvel enfant à la maison c’est une grande joie, et ça doit être une grande joie pour tout le monde, pour les parents, mais aussi pour les frères et sœurs qui sont déjà là. Donc on part du principe que pour qu’ils le vivent comme un grand bonheur, il faut qu’ils voient qu’on est heureux et que c’est un bonheur pour toute la famille. On pense que le point le plus important c’est, quand on accueille un nouvel enfant, qu’il y ait un maximum de temps en famille ensemble, de joie, de bonheur et de vrai temps qualitatif avec ce nouveau bébé qui arrive. On a trois enfants aujourd’hui, et concrètement ce qu’on avait décidé de faire à l’arrivée de chaque nouveau bébé, c’est de passer vraiment un premier mois ensemble, tous les 5. Donc Yan a décidé de prendre vraiment un mois de congé pour pouvoir passer un maximum de temps avec les premiers.

Ce qui veut dire que, quand par exemple on a accueilli Agathe, notre deuxième enfant, on s’est dit : il faut passer un maximum de temps avec Mathieu et lui montrer que, quand un nouveau bébé arrive à la maison, il n’y a pas moins de temps ensemble, moins de temps avec les parents, moins d’activités mais au contraire encore plus. On s’est dit : c’est le moment —il avait deux ans à ce moment-là —de commencer des sorties au musée, au cirque, au parc, au manège… On allait tout partout, on lui montrait que c’était une nouvelle ouverture, un papa hyper disponible. Pendant que, évidemment, je m’occupais un peu plus d’Agathe qui avait besoin que je l’allaite, que je la change. Mais on passait un maximum de temps tous les quatre.

Quand Sophie est arrivée, on s’est dit : qu’est-ce qu’on peut faire de chouette avec nos deux grands ? Ça tombait pile au moment des vacances scolaires, ce qui était assez sympa, donc Yan a repris son mois. On est parti tous les 5 au bord de la mer pendant 4 jours pour que ça change du quotidien, qu’ils aient un maximum de leur papa. Et puis on a joué, on a inventé encore 1000 histoires Playmobil©, on est retourné au parc, etc. Mais l’idée c’était vraiment de passer un moment qualitatif ensemble et qu’ils se rendent compte que, quand la famille s’agrandit, en fait c’est juste du bénéfice. C’est juste un moment encore plus chouette, encore plus sympa que le quotidien. Maintenant ils nous résument ça en disant Sophie : c’est pas un bébé Cadum, c’est notre bébé d’amour ! Je trouve que c’est exactement ça. Ils ont vu tout le bonheur qu’elle a apporté en plus à la famille.

Tarisayi :

« C’est génial, merci beaucoup Agnieszka pour cette pépite en or ! »

Eduquez vos enfants dans la joie. Merci pour tous les enfants. On vous aime très fort!

Pin It on Pinterest

Share This